Home / A la Une / Violences xénophobes en Afr. du Sud, la radicale décision de Tiwa Savage

Violences xénophobes en Afr. du Sud, la radicale décision de Tiwa Savage

Partagez ceci :

De partout, les voix s’élèvent pour condamner les violences xénophobes que connait l’Afrique du Sud depuis dimanche. Que ce soit pour le président Cyril Ramaphosa ou la star de la chanson Tiwa Savage, ces violences sont jugées inacceptables. Alors que les émeutes continuent de prendre de l’ampleur, la chanteuse prend une radicale décision, une façon à elle de condamner ces barbaries meurtrières.

Dans un message posté sur sa page Twitter, Tiwa Savage s’est montrée très remontée contre la recrudescence de la xénophobie en Afrique du Sud. En conséquence, elle décide de ne plus prendre part au festival DSTV de Johannesburg.

 » Je refuse de regarder le massacre barbare de mon peuple en Afrique du Sud. C’est malade. Pour cette raison, je ne participerai PAS au délicieux festival DSTV de Johannesburg le 21 septembre. Mes prières vont à toutes les victimes et à toutes les familles touchées par cela « , a-t-elle posté.

 » Je condamne les violences qui se sont propagées autour d’un certain nombre de nos provinces avec la plus grande vigueur. Je convoque les ministres du groupe de la sécurité aujourd’hui pour veiller à ce que nous surveillions de près ces actes de violence aveugle et à trouver des moyens de les en empêcher » a déclaré hier, le président sud-africain Cyril Ramaphosa alors que le bilan faisait déjà état de cinq personnes tuées et près de 200 autres arrêtées.

Check Also

USA : Daphne s’écroule en plein spectacle à Atlanta (vidéo)

La chanteuse camerounaise Daphne s’est effondrée sur scène à Atlanta, aux États-Unis. Selon les indiscrétions, …

Traduction »