Umalis Group
Home / A la Une / Zimbabwe : 20 après, les fermiers blancs seront enfin indemnisés !

Zimbabwe : 20 après, les fermiers blancs seront enfin indemnisés !

Partagez ceci :

Le gouvernement zimbabwéen va indemniser les fermiers blancs dont les terres ont été saisies par l’ancien président Robert Mugabe.

Un accord avec les fermiers blancs commerciaux dépossédés du pays pour les indemniser de 3,5 milliards de dollars (1949 milliards de Francs CFA) après la saisie de leurs terres sous le régime de Robert Mugabe, vient d’être signé par le gouvernement.

Il y a plus de 20 ans, Robert Mugabe a pris de force plus de 4 000 fermes aux 4 500 grands agriculteurs blancs du pays. 

Il a justifié l’accaparement des terres comme une récompense pour corriger les torts historiques, affirmant qu’ils avaient été enlevés de force aux Noirs du pays.

Le ministre zimbabwéen des Finances et du Développement économique, Mthuli Ncube, a officiellement signé l’accord de compensation avec d’anciens agriculteurs commerciaux le mercredi 29 juillet.

“Dans l’accord, nous nous sommes donné 12 mois pour parcourir le monde, autour du Zimbabwe pour réfléchir à des moyens de lever ces fonds”, a déclaré le ministre des Finances Mthuli Ncube lors de la cérémonie de signature à Harare

“Nous sommes déterminés à y parvenir. Il s’agit également d’engagements, pas nécessairement de mise sur la table. C’est une question d’engagement”.

Le successeur de Mugabe, Emmerson Mnangagwa, a déclaré que l’accord de mercredi était «historique à bien des égards».

« Cela apporte la clôture et un nouveau départ dans l’histoire du discours foncier au Zimbabwe”, a déclaré Mnangagwa.

“Le processus qui nous a amenés à cet événement est tout aussi historique car il s’agit d’une réaffirmation de l’irréversibilité de la terre ainsi que d’un symbole de notre engagement en faveur du constitutionnalisme, du respect de l’état de droit et des droits de propriété”, a-t-il déclaré.

Selon le rapport, le gouvernement à court d’argent a mis en place un comité composé d’agriculteurs et de donateurs pour collecter des fonds car ils ne disposent pas des fonds nécessaires pour effectuer les paiements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »