BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / 10 phrases à répéter à vos enfants

10 phrases à répéter à vos enfants

Partagez ceci :

Metro, boulot, dodo…Nos journées riment habituellement avec le manque de temps. Et les enfants sont laissés à eux-mêmes. Couramment, nos rares phrases se résument en « Je n’ai pas le temps, on verra plus tard mon poussin », « range ta chambre s’il te plait », « finis ton assiette mon cœur ».

1. Je t’aime

C’est évident, cela va sans dire, mais c’est mieux en le disant non ?!

2. Bravo pour tes efforts !

A un enfant qui revient de l’école avec un 10/20 à sa dictée, plutôt que de mettre le doigt sur les fautes d’orthographe, pourquoi ne pas l’encourager sur le chemin déjà parcouru dans son apprentissage. 10/20 c’est probablement 10 mots écrits correctement, et c’est déjà un bel effort fourni.

3. Tu as le droit de te tromper

Faites confiance à votre enfant, laissez-le emprunter un chemin pas toujours facile, sur lequel il peut trouver des embûches, laissez-le se tromper. Si vous l’encouragez, si vous l’assurez de votre présence et de votre bienveillance, il y a fort à parier qu’il retirera quelque chose de tout cela, de ses erreurs comme de ses réussites.

4. Merci

Ce n’est rien et c’est beaucoup. C’est apprendre à son enfant la gratitude, un des principes clés de la psychologie positive, que de lui dire merci.

5. Qu’en penses-tu ?

Prendre en compte l’opinion de votre enfant, c’est lui laisser toute sa place dans la famille, c’est affirmer sa possibilité d’être lui-même, de s’exprimer, et de construire sa confiance en lui.

6. Je te demande pardon

L’enfant se construit par imitation. Lui montrer que vous avez pu vous tromper, que vous avez pu réagir de manière disproportionnée, que vous lui demandez pardon, c’est lui laisser entendre que l’on peut réparer ses actions.

7. Tu peux le faire

Encourager son enfant, toujours, sans le forcer, sans l’intimider, lui donner votre confiance, c’est aussi forger sa confiance.

#8 Il y a plusieurs façons de réussir

Que l’on soit dans un monde de coopération ou un monde de compétition, il y a toujours plusieurs chemins pour atteindre un but !

9. Tu es d’accord pour me raconter ta journée ?

Souvent, les parents sont frustrés car ils voudraient en savoir plus sur ce qui se passe à l’école, mais parfois l’enfant ne souhaite pas raconter sa journée, c’est son « jardin secret ». Lui demander s’il est d’accord, c’est lui permettre de définir son périmètre, c’est prendre en compte son espace, c’est lui laisser la possibilité d’exprimer son accord ou son désaccord. Alors parfois, les langues se délient plus facilement !

10. Oui

Même s’il est nécessaire de poser des interdits, de protéger ses enfants avec des limites qu’il ne faut pas dépasser, on peut également essayer de parler de manière plutôt positive, de voir ce qu’il est possible de faire, plutôt que de toujours mettre en avant ce qu’il est impossible de faire.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »