Accueil / Africa top success / États-Unis : les adolescents de plus en plus victimes de problèmes mentaux

États-Unis : les adolescents de plus en plus victimes de problèmes mentaux

Partagez ceci :

Pour la première fois depuis 2001, les accidents de la route ne sont plus la première cause des décès des jeunes aux États-Unis, rapporte la BBC. D’après Gun Violence Archive (une ONG qui recense les victimes quotidiennes d’armes à feu aux États-Unis), au moins 647 enfants âgés de 0 à 17 ans ont perdu la vie depuis le début de l’année 2022.

Le phénomène social de la prolifération des armes à feu ne peut être évoqué sans parler des troubles de la santé mentale chez les jeunes et les adolescents. Depuis quelques mois, les jeunes sont plus exposés au risque de mourir d’une balle dans la tête que d’un accident de la route. Selon une étude du Centre de prévention et de lutte contre les maladies (CDC), on note près de 12 morts par arme à feu chaque jour chez les moins de 19 ans.

Les fusillades dans les écoles se multiplient. Même si les auteurs de ces fusillades représentent une extrême minorité de jeunes, on ne pourrait négliger les tendances de plus en plus élevées de solitude, de désespoir et les effets dévastateurs d’une culture saturée par les réseaux sociaux et les contenus violents, le harcèlement en ligne, le laxisme des lois sur les armes à feu dans les États et les lois fédérales qui permettent d’acheter une arme d’épaule semi-automatique à 18 ans.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »