BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / Africa top success / Être addict à internet rendrait les jeunes plus « bêtes » ?

Être addict à internet rendrait les jeunes plus « bêtes » ?

Partagez ceci :

Selon une étude publiée dans Plos Mental Health, les chercheurs ont passé en revue douze études antérieures, menées sur 237 jeunes de 10 à 19 ans diagnostiqués comme dépendants à internet, et s’appuyant sur l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf).

Cette étude met en lumière des altérations sur plusieurs réseaux neuronaux chez des adolescents trop dépendants à internet. Dans certaines régions du cerveau, on note une augmentation d’activité au repos alors que dans d’autres cas, la performance du réseau de contrôle exécutif responsable de la pensée active (mémoire, prise de décision…) diminue.

Ces modifications dans la chimie du cerveau pourraient provoquer des changements dans le comportement et le développement des adolescents notamment l’altération des capacités intellectuelles et des troubles de la santé mentale, un impact négatif sur leur vie sociale, une hausse de l’impulsivité.

L’adolescence est un « stade de développement crucial au cours duquel les gens passent par des changements significatifs dans leur biologie, leur cognition et leur personnalité. Le fonctionnement émotionnel-comportemental des adolescents est hyperactivé », les rendant plus vulnérables sur le plan mental, indique l’étude.

Être connecté à internet plusieurs heures par jour ne signifie donc pas nécessairement que l’on souffre d’addiction. Cependant, toute personne se trouvant « dans l’incapacité à résister à l’envie d’utiliser Internet même si cela a des effets négatifs sur son bien-être psychologique ainsi que sur sa vie sociale, universitaire et professionnelle » est considéré comme dépendant.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »