Accueil / Africa top success / Kémi Séba et Nathalie Yamb accusés d’être des griots de la Russie

Kémi Séba et Nathalie Yamb accusés d’être des griots de la Russie

Partagez ceci :

Le Franco-Béninois et la Suisso-Camerounaise auraient, selon Washington, des liens avec des entités liées à Evguéni Prigojine, fondateur du groupe paramilitaire russe Wagner. Ces deux figures connues comme des panafricanistes seraient en réalité deux « maillons essentiels du réseau d’Evguéni Prigojine », soulignent les Américains.

La diplomatie américaine soutient que le soi-disant panafricaniste Kémi Séba est un célèbre canal de désinformation et de propagande russes, un écran pour le programme néocolonialiste du Kremlin en Afrique. De son côté, Nathalie Yamb « est une colporteuse très prolifique de désinformation ainsi qu’une importante opposante de la France et de ses alliés sur le continent ».

« La démarche d’Evguéni Prigojine est censée soutenir les idéaux panafricains, telles qu’une plus grande fraternité et la collaboration entre les peuples d’origine africaine, mais elle vise en réalité à soutenir l’exploitation sans bornes des ressources africaines par le groupe Wagner, notamment l’or, les diamants et le bois », explique le département d’Etat américain.

Kémi Séba et Nathalie Yamb sont tous les deux dans leurs rôles quand ils « ont diffusé de la propagande pro-Kremlin lors d’événements et de conférences parrainés par le gouvernement russe et des organisations liées à Evguéni Prigojine telles que l’AFRIC et Afrique Media ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »