Accueil / Africa top success / La Côte d’Ivoire se sent concernée par la crise Paris-Ouagadougou

La Côte d’Ivoire se sent concernée par la crise Paris-Ouagadougou

Partagez ceci :

Partageant près de 500 km de frontières avec le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire suit de près l’évolution de la situation alors que les autorités burkinabè ont demandé le retrait des troupes françaises, dans un délai d’un mois.

« Il faut qu’on soit vigilant, car il y a des problèmes sécuritaires et une pression sur nos frontières », a confié une source officielle ivoirienne citée par RFI.

La Côte d’ivoire, qui s’inquiète de la situation sécuritaire au Sahel, a renforcé ses forces de défense et de sécurité dans le nord et développé des projets de développement au profit de la jeunesse pour lutter contre l’extrémisme violent.

Du côté d’Abidjan, on craint que le retrait des troupes françaises n’impacte la lutte anti-terroriste dans la sous-région. Selon les informations, le président français Emmanuel Macron et son homologue Alassane Ouattara discuteront ce mercredi 25 janvier de la situation qui prévaut à Ouagadougou.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »