Accueil / A la Une / La France demande au Rwanda de respecter les processus de Luanda et de Nairobi

La France demande au Rwanda de respecter les processus de Luanda et de Nairobi

Partagez ceci :

Paris a dans la même lancée, condamné le soutien de Kigali au mouvement M23.

Paris exige au Rwanda de respecter les processus de Luanda et de Nairobi visant à mettre fin aux hostilités au Nord-Kivu où l’ancienne rébellion du M23 a repris les armes il y a un an. C’est l’essentiel du point de presse donné mardi dernier par Chrysoula Zacharopoulou, la secrétaire d’État auprès de la ministre des Affaires étrangères.

« Le Rwanda, car il faut le nommer, doit cesser ce soutien au M23 », a déclaré à Kinshasa Chrysoula Zacharopoulou. Une sortie saluée par le ministre congolais de la Communication. Patrick Muyaya estime néanmoins que cela aurait pu intervenir plus tôt et qu’il faut aller plus loin : « condamnation, sanction, justice et réparation ».

Cette sortie de la porte-parole du  Quai d’Orsey est une évolution significative de la position de la France dans cette affaire. Depuis le début de la rébellion, Paris n’avait jamais évoqué le lien entre Kigali et ce mouvement rebelle. Emmanuel Macron qui voulait se distinguer de ses prédécesseurs avait plutôt opté pour un rapprochement avec les autorités rwandaises. En plus de la commission Duclert, chargée de faire la lumière sur le rôle de la France lors du génocide des Tutsis au Rwanda en 1994, Paris avait aussi soutenu la candidature de l’ancienne ministre des Affaires étrangères, Louise Mushikiwabo à la tête de la Francophonie en 2018.

La voix de la France vient donc se joindre à celle des Etats Unis qui avaient déjà condamné le soutien du Rwanda au mouvement rebelle M23. Fin novembre, le Parlement européen  avait officiellement demandé au « Rwanda de ne pas soutenir le M23 ».Une sortie mitigée et dont certains experts estimaient qu’il ne s’agissait pas d’une condamnation.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »