Accueil / Non classé / Michel Gohou : « Les coups d’État sont à bannir »

Michel Gohou : « Les coups d’État sont à bannir »

Partagez ceci :

Monument du rire en Afrique francophone, l’humoriste ivoirien Michel Gohou, qui vient de célébrer ses 30 ans de carrière, s’est prononcé sur les coups d’État perpétrés ces derniers années au Mali, en Guinée ou au Burkina Faso, dans un entretien exclusif avec Jeune Afrique.

A la question de savoir ces putschs constituent un recul pour la démocratie ?

Le patron de la structure « Gohou Production », affirme qu’un coup d’État « n’est jamais salutaire, quelles qu’en soient les raisons ».

« Lorsque cela se produit, il y a toujours des gens qui crient leur joie, mais ce faisant, leur pays retourne trente ans en arrière. Il faut tout recommencer : stabiliser, repartir sur de nouvelles bases, regagner la confiance des partenaires, obtenir des prêts pour redresser ce qui a été dérangé… Et pendant ce temps, les autres avancent ».

Et de conclure : « Les coups d’État sont à bannir. On peut s’entendre sans avoir à prendre les armes ».

Depuis trente ans, Michel Gohou fait rire l’Afrique francophone. Ses mimiques accompagnées d’onomatopées, les aventures ubuesques et hilarantes de son personnage ont, au fil des années, installé le comédien parmi les plus populaires du continent.

Des Guignols d’Abidjan, dont les familles africaines installées en France s’échangeaient les VHS dans les années 1990, à la série Ma famille, en passant par Le Parlement du rire, diffusé sur Canal+ Afrique, il a déjà une longue et riche carrière derrière lui.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »