Accueil / Africa top success / Seulement trois Africains ont dirigé la FIDH en 100 ans d’existence

Seulement trois Africains ont dirigé la FIDH en 100 ans d’existence

Partagez ceci :

Créée en 1922, la FIDH (Fédération internationale pour les droits humains) compte actuellement 39 ligues en Afrique et a étendu notamment son influence sur le continent africain après la décolonisation et les indépendances. En un siècle d’existence, la Fédération a été dirigée en tout par trois Africains.

D’abord, l’avocat et ex-ministre de la Justice du Sénégal Sidiki Kaba (2001 à 2007), ensuite la journaliste et défenseur des droits de l’homme tunisienne Souhayr Belhassen (2007 à 2011) puis, la Botswanaise Alice Mogwe de 2019 à ce jour.

La Fédération internationale pour les droits humains tenait le week-end dernier son 41e congrès à Paris, en France, dans le cadre de son centenaire. Ce fut l’occasion d’analyser de près la question des droits de l’Homme sur le continent.

« La FIDH est à ce jour très présent au Tchad avec notamment le massacre de manifestants [du 20 octobre dernier]. On travaille actuellement en Guinée avec le suivi du procès sur le 28 septembre 2009. On a actuellement aussi un gros travail avec la Côte d’Ivoire sur la question des violences sexuelles et des violences basées sur le genre. On est aussi présents dans la région des Grands lacs, et notamment en République démocratique du Congo, en Ouganda, sur les questions des entreprises et des droits humains avec notre organisation ougandaise FHRI [Foundation for Human Rights Initiative]. Donc, on essaie d’être présents et surtout de pouvoir répondre aux demandes de nos organisations en cas de violation des droits humains », a expliqué la directrice générale de la FIDH, Éléonore Morel.

Une quinzaine d’organisations nationales ont mis sur pied le 28 mai 1922 la FIDH, première organisation internationale de défense des droits humains.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »