Home / A la Une / Togo: la tendance « Mimè tcha tcha tcha » qui emballe !

Togo: la tendance « Mimè tcha tcha tcha » qui emballe !

Partagez ceci :

« Mimè tcha tcha tcha », si vous êtes à Lomé ou dans d’autres villes du Togo, vous aurez surement déjà entendu un ami, un proche ou des passants prononcer ces mots. Une expression qui permet d’ironiser sur la tendance qui consiste à partager des informations non vérifiées sur les réseaux sociaux.

Des fausses nouvelles sur le décès de certaines personnalités au partage de fausses informations sur la situation sociopolitique, les faits divers, les potins, tout y passe. Les ‘fake news’ ont envahi les réseaux. Le phénomène a pris des proportions inquiétantes, au point où les autorités togolaises ont été contraintes de prendre des mesures qui s’imposent.

Dans un communiqué officiel, le gouvernement a indiqué que toute personne reconnue coupable de partage de fausses informations, s’expose à la rigueur de la loi.

L’objectif pour les autorités compétentes, est de contribuer à la conscientisation de la population en limitant les dérives sur les réseaux sociaux. Une large sensibilisation est annoncée par le gouvernement pour permettre des changements de comportement. Une manière de dissuader les potentiels candidats à la pratique.

Mais en attendant, « Mimè Tcha tcha tcha » continue de faire son chemin, et ça a l’air d’emballer toutes les couches sociales. L’expression est issue de la langue locale Ewe (couramment parlée dans le Sud du pays) qui veux dire, « partagez rapidement » ou « maximum de partage ».

Au-delà des simples citoyens qui se lancent dans la danse, les artistes plasticiens semblent avoir récupéré le mouvement. Certains ont annoncé les sorties de T-shirt griffé avec cette expression. Les chanteurs aussi n’ont pas raté l’occasion. Plusieurs annoncent les sorties des titres dans ce sens. En tout cas, ils ont été devancés par Max Fire et Juliano. Ces deux artistes ont collaboré pour sortir le 20 avril dernier « Milamè ».

L’artiste comédien Gogoligo s’en ait également inspiré pour la sortie d’une chanson. Une manière pour eux de contribuer aux cotés des autorités togolaises, à la lutte contre les ‘’fake news’’.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »