Home / A la Une / Togo: le Gal. Yark Damehame envoie un message fort aux trafiquants de drogue

Togo: le Gal. Yark Damehame envoie un message fort aux trafiquants de drogue

Partagez ceci :

En une année, une très grande quantité de drogues et autres produits contrefaits ont été saisis par les autorités togolaises sur toute l’étendue du territoire national. La quantité s’élève précisément à  91.601,796 kg. Les produits ont été saisis dans l’intervalle de juin 2017 à juin 2018 surtout au niveau des points d’entrée dans le pays notamment à l’aéroport, au port autonome de Lomé ou encore au niveau des frontières terrestres.

Une grande quantité que les autorités ont incinérée à Lomé. Comme chaque année, cette opération d’incinération est un message fort passé aux trafiquants de drogues et aux commerçants de produits contrefait. Le Togo voudrait se placer à l’avant-garde de cette lutte contre ces produits qui nuisent à la santé des populations. Une sorte de dissuasion car le pays ne souhaite pas être une plaque tournante de tous ces trafics.

Parmi ce lot de 91.601,796 kg de drogues et produits contrefaits saisis et incinérés l’on dénombre 6014,353 kg de cannabis, 84,584 kg de cocaïne, 0,015 kg de cocaïne+héroïne, 0,02 kg d’héroïne+Crack-cocaïne, 0,007 kg d’héroïne, 7,587 kg de methamphétamine et 20 Kg de Khat.

Les services compétents ont également mis la main sur 85474,8 kg de médicaments illicites en plus de 0,43 kg de psychotropes (Tramadol). A cette quantité, il faut ajouter aussi 169 tonnes de cigarettes illicites, 2, 66 kg de papier à fumer, 115 kg de pétards, 2573 bouteilles de vinaigres frelatés et 3649 bouteilles de boissons frelatées de diverses marques.

L’opération d’incinération a été présidée par le Général Yark Damehame et Pius Agbétomey, respectivement ministre de la Sécurité et de la Protection Civile et ministre de la Justice et des Relations avec les Institutions de la République. Elle s’inscrit dans la droite ligne de la célébration de la journée internationale contre l’abus et le trafic illicite des drogues au Togo, le 26 juin dernier.

Les membres du Gouvernement et les responsables des services de répression ont profité de l’occasion pour demander l’implication de toutes les couches de la population pour garantir la réussite de la lutte contre ces produits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »