Accueil / Non classé / Vie et œuvre du  Pape Benoit XVI

Vie et œuvre du  Pape Benoit XVI

Partagez ceci :

Mort à l’âge de 95 ans, le brillant théologien a marqué l’histoire par ses prises de position intransigeantes envers les crimes sexuels.  Elu pape en 2005, Benoît XVI, de son vrai nom Joseph Ratzinger, est resté dans l’histoire pour avoir démissionné en 2013. Le seul d’ailleurs en 600 ans.

Après 3 jours dans un état grave mais stable, le pape émérite est mort. « J’ai la douleur de vous annoncer que le pape émérite, Benoît XVI, est décédé aujourd’hui à 9 h 34, au Monastère Mater Ecclesiae, au Vatican. D’autres informations vous seront communiquées dès que possible », a annoncé dans un communiqué le directeur du service de presse du Saint-Siège, Matteo Bruni.

Le premier pape allemand de l’Histoire moderne disait qu’il était trop faible pour « exercer de façon adéquate le ministère » de chef de l’Eglise.

Pendant son pontificat, le chef de l’Eglise catholique n’a pas été épargné par les scandales : sa correspondance privée jetée en pâture aux médias, la banque du Vatican, Institut pour les Œuvres de Religion,  accusation de blanchiment d’argent, un « complot » est manigancé par ses ennemis. Benoit XVI n’aura pas finalement réussi à affronter la crise de l’Eglise jusqu’à sa démission.

Intransigeant envers les crimes sexuels

En guise de succès, le brillant théologien avait vouloir purifier l’Eglise de ses « souillures ». Le pape Benoît XVI a, à plusieurs reprises, manifesté son intransigeance concernant les affaires d’abus sexuels.

Il  dénonce en 2005 les « souillures dans l’Église » et particulièrement parmi les prêtres.  Plusieurs fois, il s’est dit particulièrement honteux de tous les cas relevés dans l’Église, ajoutant « qu’un pédophile ne peut pas être prêtre ».

Il  « a prôné la tolérance zéro, engagé les évêques à dénoncer les prêtres fautifs et permis une assistance matérielle aux victimes ». Il avait alors fait amende honorable dans la lettre adressée aux catholiques irlandais sur les crimes de pédophilie commis par des membres du clergé.

Le pape avait également reconnu  la « gravité des fautes commises » et avait demandé pardon à Dieu et aux victimes. Il avait ensuite  ouvert la voie d’une collaboration de l’Eglise avec la justice civile.

Acteur du Concile Vatican II

Benoît XVI a été l’un des acteurs du Concile Vatican II.  Le lendemain de son élection en tant que pape, il affirme que « la mise en œuvre du concile Vatican II »   est sa priorité « en continuité fidèle avec la tradition bimillénaire de l’Église ». Benoît XVI critique ainsi la vision du concile Vatican II qui serait une rupture dans l’histoire de l’Église. Il y voit au contraire non pas une rupture radicale, mais un « renouveau dans la continuité » de l’Église.  Il dénonce une vision du concile Vatican II qu’il nomme un certain « esprit du concile ».

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »