Home / A la Une / Yves Dossou: « Au Togo, 90% de la population n’a aucune forme de protection sociale »

Yves Dossou: « Au Togo, 90% de la population n’a aucune forme de protection sociale »

Partagez ceci :

L’Afrique demeure le continent le plus pauvre du monde selon les indicateurs. Et cette pauvreté affecte la vie quotidienne d’un grand nombre d’Africains: insuffisance de nourriture, absence de travail, manque de soins médicaux de base, etc. A cela, s’ajoutent des guerres civiles, des catastrophes naturelles mais aussi des fluctuations de l’économie.

C’est  également le continent où la plus grande proportion de la population n’a pas accès à des soins de santé adéquats. En d’autres termes, la protection sociale demeure encore un luxe en Afrique.

Beaucoup de gens sont confrontés à des difficultés d’accès aux services de santé en raison de contraintes financières. Il y a alors un déficit évident entre les besoins de sécurité sociale et la capacité à répondre à ces besoins.

Au Togo par exemple, au moins 90% de la population n’a aucune forme de protection sociale. Les neuf branches de la sécurité sociale, définies par la Convention 102 de l’OIT, ne sont pas toutes appliquées par le Togo. et ceux qui s’appliquent souffrent dans la mise en application du point de vue qualitatif et quantitatif. Les socles de protection sociale qui pouvaient pallier cette insuffisance  notamment en faveur des plus vulnérables, ne sont pas définis par le Togo tels que recommandés par l’OIT.

Ces données ont été publiées vendredi 29 juin 2018 par Yves Komlan Dossou, le coordonnateur de l’Ong SADD, également coordonnateur du Réseau national multi acteurs de protection sociale au Togo (RNMA-PS Togo). C’est dans le cadre d’un atelier de renforcement de capacité d’une trentaine de ses membres issus des syndicats, des organisations de société civile et de défense des droits de l’Homme et des travailleurs.

La rencontre qui s’achève ce samedi se tient autour du thème principal: « Quelles stratégies pour une protection sociale garante de l’épanouissement de la personne humaine, de l’éradication de la pauvreté et du développement durable ».

A en croire les organisateurs de cette rencontre, l’ambition est de former les participants sur les différentes dimensions de la protection sociale notamment les approches contributives et non contributives et sur les mesures, préventive et promotrice, protectrice et transformatrice ainsi que sur les instruments juridiques régissant les différents aspects de la protection sociale.

« Bien que la protection sociale soit au cœur du Programme de développement durable à l’horizon 2030, le droit à la sécurité sociale n’est pas encore une réalité pour les 71% de la population mondiale qui n’ont pas encore accès, ou seulement partiellement, à un système complet de protection sociale », révèle M Dossou.

Face à ce tableau peu reluisant, le coordonnateur du RNMA-PS Togo  invite les pays à manifestement redoubler d’efforts en faveur de la réalisation de ce droit.

« Aujourd’hui, la protection sociale est un impératif irréfutable. Non seulement les mesures en ce sens assurent la mise en œuvre du droit humain à la sécurité sociale, mais elles sont également indispensables sur les plans économique et social. Des systèmes de protection sociale bien conçus contribuent à réduire la pauvreté et les inégalités tout en renforçant la cohésion sociale et la stabilité politique », a expliqué Yves Dossou, paraphrasant ainsi le Directeur général du BIT, Guy Rider.

« Le rôle crucial que joue la protection sociale dans la croissance économique inclusive est mis en avant par les efforts audacieux accomplis dans des pays à faible revenu ou à revenu intermédiaire d’Afrique, d’Asie, d’Amérique latine et des Caraïbes pour renforcer leur système de protection sociale. Les avancées dans la mise en place des systèmes de protection sociale, y compris des socles, démontrent que nos sociétés peuvent se permettre d’offrir au minimum un niveau élémentaire de sécurité sociale pour tous et d’étendre progressivement la gamme des prestations et le niveau de couverture de leur système de sécurité sociale », a-t-il ajouté.

Regroupant 13 organisations de la société civile, le Réseau national multi acteurs de protection sociale au Togo met un accent particulier sur une protection sociale effective et plus inclusive au Togo et dans la sous région ouest-africaine.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »