Afrique du Sud: un meilleur médicament contre la tuberculose

Partagez ceci :

C’est une première mondiale dans la lutte contre la tuberculose. Le département de la santé de l’Afrique du Sud a annoncé le lancement d’un nouveau médicament beaucoup plus efficace pour lutter contre la tuberculose multirésistante (TB-MR).

Une bonne nouvelle surtout que jusqu’à présent ce sont les injectables qui ont été utilisés. Mais ceux-ci sont connus pour leurs effets secondaires assez inconfortables. Le nouveau médicament que propose l’Afrique du Sud s’appelle la bédaquiline. Il viendra remplacer les traitements actuels pour les adolescents et les adultes.

A en croire les explications de Dr Norbert Njeka, un directeur dans le département de la santé, le médicament sera distribué dans toutes les provinces  du pays.  Car jusqu’à présent, le nouveau médicament avait été déployé dans de petites poches à travers le pays, mais cette mise à l’échelle nationale pourra énormément réduire l’impact de la maladie de façon exponentielle. L’Afrique du Sud est le premier pays à prendre cette décision.

Un progrès salué par Médecins Sans Frontières. Dans un communiqué, cette Ong « félicite le Département national de la Santé de l’Afrique du Sud » d’être le « premier pays au monde à prendre cette mesure audacieuse visant à élargir l’accès à un nouveau médicament efficace, rendant le traitement TB-TB plus satisfaisant, et de réduire l’impact dévastateur des effets secondaires causés par les agents injectables ».

L’ONG n’a pas oublié d’exhorter le pays à commencer la sensibilisation à l’endroit des autres pays.

Chaque année, environ un demi-million de personnes contractent la tuberculose multirésistante dans le monde, et l’Afrique du Sud en porte un lourd fardeau avec 19 000 d’entre elles.

La tuberculose est un problème de santé publique majeur en Afrique du Sud. Selon l’OMS, le pays figure en quatrième position sur la liste des vingt-deux pays rassemblant 800183 % des cas de tuberculose dans le monde.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *