BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / Cameroun : une prorogation en vue du mandat des élus fait jaser

Cameroun : une prorogation en vue du mandat des élus fait jaser

Partagez ceci :

Un projet de loi portant prorogation du mandat des députés et conseillers municipaux a été déposé vendredi 6 juillet, du bureau de l’Assemblée nationale par le président Paul Biya. Plusieurs acteurs dénoncent « une lâcheté du régime en place pour gagner sur tapis vert les prochaines élections présidentielles ».

 Le bureau de l’Assemblée nationale a répondu favorablement au projet de loi portant prorogation des mandats des élus déposé par le président de la Républiques vendredi dernier.   La décision finale, à prendre par le président Paul Biya, doit intervenir avant la fin de la session parlementaire, en cours, qui doit se clôturer, au plus tard, le mercredi 10 juin. Débutés en février 2020, les mandats des députés et conseillers municipaux devraient prendre fin en 2025. Avec cette prorogation en vue, leur mandat respectif vont s’étendre pour au moins douze mois de plus.

La conséquence immédiate de cette prorogation, c’est l’inversion du calendrier électoral. Les élections locales, les législatives et les municipales devaient se tenir, en mars 2025, suivies de l’élection présidentielle en octobre de la même année. Désormais les municipales et législatives seront renvoyées en 2026.

Au sein de l’opinion, on y voit une manœuvre pour éliminer certains candidats de l’opposition, notamment Maurice Kamto arrivé deuxième à la dernière élection présidentielle. Son parti qui ne dispose pas d’élus, en raison du boycott des élections législatives et municipales de 2020, n’a pas assez de chances de participer au scrutin. « Quelle lâcheté de la part du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (parti au pouvoir). La peur des urnes. Ces gens n’ont jamais gagné une élection au Cameroun », commente Ludovic Lado, un prêtre jésuite.

Le député Jean Michel Nintcheu dénonce : « une énième violation de la loi et une grossière et pathétique manipulation politicienne du pouvoir ».

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »