D’Ethiopie au golfe Persique, 15 migrants meurent de faim et de soif

Partagez ceci :

Quinze migrants éthiopiens meurent en mer entre Djibouti et le Yémen. L’ambition de se rendre dans les pays du golfe Persique à la recherche d’un travail a été plus forte que la peur d’affronter la mort pendant la périlleuse traversée de la mer d’Aden.

Originaires de la Corne de l’Afrique, « plus de 90 migrants éthiopiens ont été bloqués sur un bateau entre Djibouti et le Yémen pendant une semaine, sans nourriture ni eau, ce qui a causé la mort d’au moins quinze d’entre eux », a indiqué l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) sur son compte Twitter. En effet, la trop longue panne de leur moyen de déplacement a eu raison de la résistance de leurs corps.

L’OIM a ajouté avoir pris en charge ces survivants et ne pas être en mesure de localiser les autres qui ont atteint, dans des circonstances non éclaircies, les côtes yéménites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *