Accueil / A la Une / Ethiopie : la police reprend service dans la région du Tigré après l’accord de paix

Ethiopie : la police reprend service dans la région du Tigré après l’accord de paix

Partagez ceci :

Selon les autorités la police fédérale éthiopienne aura pour mission de « garantir la sécurité des institutions » dont les aéroports.

L’accord de paix signé, le 2 novembre, entre le gouvernement éthiopien et les rebelles tigréens en vue de mettre fin à la guerre qui a ravagé durant deux ans cette région du nord de l’Ethiopie commence à porter des fruits. Selon un communiqué du gouvernement, « la police fédérale éthiopienne (…) est entrée aujourd’hui (jeudi) dans la ville de Mekele, dans le Tigré, et a commencé à travailler », apprend-on d’un communiqué de la police publié sur Facebook.

La police fédérale aura pour mission de « garantir la sécurité des institutions » fédérales, dont les aéroports, les banques et les services de télécommunications, explique le communiqué.

L’entrée de la police dans la capitale de la région septentrionale de l’Ethiopie constitue un signe supplémentaire de la normalisation des relations entre les autorités fédérales et l’ancienne zone rebelle.

L’accord de paix signé le 2 novembre prévoit notamment un désarmement des forces rebelles, le rétablissement de l’autorité fédérale au Tigré et la réouverture des accès et communications à cette région coupée du monde depuis mi-2021.

 C’est en novembre 2020 que le conflit armé avait déclenché au Tigré. Le Premier ministre Abiy Ahmed avait alors envoyé l’armée arrêter les dirigeants du Tigré qui contestaient son autorité depuis des mois et qu’il accusait d’avoir attaqué des bases militaires fédérales.

Même si ce conflit n’a pas fait écho, le centre de réflexion International Crisis Group et l’ONG Amnesty international le décrivent comme « un des plus meurtriers au monde ».

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »