Accueil / Country / Europe / France:La justice saura-t-elle suspendre le projet pétrolier de Total énergies en Ouganda et en Tanzanie ?
Total Energies

France:La justice saura-t-elle suspendre le projet pétrolier de Total énergies en Ouganda et en Tanzanie ?

Partagez ceci :

Accusé de mener son chantier en Ouganda et en Tanzanie au détriment des droits humains et de l’environnement, le géant français Total Énergies a comparu mercredi 7 décembre devant le tribunal judiciaire de Paris sur plainte de six ONG qui lui reprochent de manquer à son «devoir de vigilance».

«Ce sont les projets relatifs au site d’extraction Tilenga en Ouganda et à l’oléoduc EACOP  qui doit traverser une grande partie de l’Ouganda et de la Tanzanie qui sont ici mis en cause », c’est ce que nous découvrons à l’issue du Procès qui s’est ouvert le matin du mercredi 7 décembre au Tribunal Parisien opposant Total énergies à deux ONG françaises« les Amis de la Terre, Survie » et quatre associations ougandaises. 

Selon ses ONG, le projet représente « une grande menace sur la biodiversité et sur les ressources en eau en Ouganda et en Tanzanie». Les espaces concernés par la perte de biodiversité sont extrêmement riches et vastes, avec des compensations jugées insuffisantes par les plaignants que ce soit au niveau environnemental ou social.

Du côté de Total énergies, son avocat , Antonin Lévy, insiste sur « l’irrecevabilité» de la demande des ONG. En raison d’assignation lancée en 2019 visant le plan de vigilance de 2018, qui a évolué depuis, et que le juge des référés ne peut prendre des mesures extra-territoriales. 

Reste à savoir si le devoir de vigilance issu de la loi française du 27 Mars 2017 « qui Sommet des multinationales aux respects  sur leurs activités dans le monde» viendra au secours de 28.000 personnes qui sont en attente de leur indemnisation en Ouganda et en Tanzanie. Aussi, la justice française saura-t-elle suspendre le projet pétrolier de Total énergies dans les deux pays ? 

Le délibéré attendu le 28 février nous en dira plus.

Pathy Kan




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »