Accueil / Country / East Africa / Kenya / La faune sauvage en danger à cause de la sécheresse au Kenya

La faune sauvage en danger à cause de la sécheresse au Kenya

Partagez ceci :

Selon un rapport rendu public ce vendredi 4 novembre par le ministère kenyan du Tourisme, plus de 200 éléphants sont morts au cours des neuf derniers mois au Kenya à cause de la sécheresse créée par le manque de pluies depuis quatre décennies.

Si rien n’est fait dans les prochains mois, les réserves naturelles du Kenya auront plus de carcasses d’animaux que d’animaux vivants : éléphants, zèbres, gnous, girafes… meurent à une allure inquiétante.

La sécheresse entraîne une baisse de la population d’animaux sauvages, essentiellement les herbivores dont la nourriture devenant plus rare avec la rareté des pluies.

Entre février et octobre 2022, 205 éléphants ont succombé au manque d’eau, ainsi que 512 gnous, 381 zèbres, 12 girafes et 51 buffles, indique le rapport.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »