Accueil / Non classé / Le Cameroun et le Congo veulent re-matérialiser une frontière commune vielle de plus de 100 ans
Cameroun Congo

Le Cameroun et le Congo veulent re-matérialiser une frontière commune vielle de plus de 100 ans

Partagez ceci :

L’objectif étant de lutter contre les crimes transfrontaliers, le trafic d’armes, de drogues et de personnes, le braconnage et l’exploitation minière illégale. 

Le Cameroun et le Congo veulent procéder à une nouvelle matérialisation de leur frontière commune. C’est dans ce cadre que se tient à Yaoundé depuis ce 30 août la première session de la sous-commission technique chargée de la démarcation et de la réaffirmation de la frontière Cameroun Congo.

Les travaux ouverts qui se tiendront jusqu’au 2 août prochain, examinent les bornes le long de cette frontière. Vieilles de plus de 100 ans, certaines bornes posées par le colon ont pour la plupart été détruites. L’enjeu principal de cette concertation est, selon Paul Atanga Nji, le ministre camerounais de l’Administration Territoriale, de lutter contre les crimes transfrontaliers, le trafic d’armes, de drogues et de personnes, le braconnage et l’exploitation minière illégale. Pour Jacques Essissongo, directeur général de l’Administration territoriale, par ailleurs, Secrétaire permanent des Commissions nationales des frontières du Congo, «  cette première réunion va baliser le chemin des travaux de terrain aux fins de démarcation et de réaffirmation effectives de notre frontière commune longue de 460 km. Ligne décrite par un texte historique, à savoir la Convention entre le Congo français et le Cameroun, signée à Berlin le 18 avril 1908 ».

Le Cameroun et le Congo qui sont liés par l’histoire et la géographie partagent une frontière longue de 460 km. Après la concertation qui se tient à Yaoundé, une visite dans la région de l’Est est prévue entre les experts des deux pays. Ils doivent également se rendre au Sud où les deux pays partagent également une frontière commune.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »