Home / Country / West Africa / Togo / Le Togo éradique la maladie du sommeil

Le Togo éradique la maladie du sommeil

Partagez ceci :

C’est un événement dans le secteur de la santé en Afrique. Présente depuis le XIXe siècle, la Trypanosomiase Humaine Africaine (THA), plus connue sous le nom de maladie du sommeil, a été éradiquée au Togo. La THA fait partie des onze maladies tropicales négligées. Mais ce lundi, le ministère togolais de la Santé a annoncé que le Togo avait satisfait aux critères d’élimination de cette maladie édictés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Le dernier cas de la maladie du sommeil au Togo remonte à 1996.

« Ce dernier cas a été détecté dans la région Centrale, puis référé et traité au centre de prise en charge de Mango », indique le ministère togolais de la Santé. Malgré la rareté des cas, la vigilance est de mise. « La surveillance de cette maladie a toujours été importante pendant la lutte », assure le ministère de la Santé qui a donc fini par travailler en collaboration avec le bureau régional de l’OMS sur le dossier de la THA.

Et en 2018, les bons résultats obtenus dans la lutte contre la THA ont permis au Togo d’introduire un « dossier pour la certification de l’élimination de la THA » auprès de l’OMS. Le bureau régional de l’organisation sanitaire a convoqué un groupe d’experts indépendants, qui ont validé, fin juin dernier, l’élimination de cette maladie tropicale négligée.

Le Togo est donc officiellement le premier pays africain à l’avoir éliminée. Pour ce faire, le ministère de la Santé a considéré comme prioritaire la lutte contre la maladie du sommeil, transmise lors de piqûres des mouches tsé-tsé. Il faut rappeler que les conséquences de la THA sont mortelles : la redoutable infection provoque invalidité et conduit toujours à la mort lorsqu’elle n’est pas correctement traitée…

Cette annonce d’éradication de la THA au Togo n’est cependant qu’une première étape. Le ministère togolais de la Santé rappelle qu’il veut rester vigilant : le Ghana, le Burkina-Faso et le Bénin, ses trois pays voisins, n’en sont pas encore au niveau du Togo dans leur politique de lutte contre la THA. Après une phase de « screening ciblé sur suspicion clinique » lancée en 2013, le Togo n’a plus comptabilisé de nouveau cas de Trypanosomiase Humaine Africaine.

Traduction »