BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / Mali : La grève prolongée dans les banques et assurances

Mali : La grève prolongée dans les banques et assurances

Partagez ceci :

Le Syndicat national des assurances, banques et établissements financiers du Mali (SYNABEF) a prolongé samedi 8 juin 2024 sa grève jusqu’à la libération de son secrétaire général, Hamadoun Bah, et des autres employés détenus. Ce dernier a été arrêté pour faux et usage de faux. Cette grève, lancée sans préavis le 5 juin, a surpris les maliens.

Les conséquences de cette grève sont multiple aussi bien pour les particuliers que les banques. À l’approche de la fête de la Tabaski, beaucoup craignent de ne pas pouvoir accéder à leur argent pour les préparatifs. On note également le manque de liquidité entraîne une hausse des prix sur les marchés.

Chez les banquiers, les transactions bancaires sont bloquées, rendant difficile le paiement des fournisseurs, des salaires et des marchandises. Les activités commerciales ralentissent, impactant lourdement l’économie.

Mossadeck Bally, Président du patronat malien, appelle à une résolution rapide du conflit pour minimiser les impacts négatifs.

Le patronat réclame depuis plusieurs semaines l’instauration d’un service minimum dans le secteur bancaire. Une telle mesure nécessiterait une concertation entre l’État, les partenaires sociaux et le secteur privé.

Le SYNABEF a reçu le soutien de plusieurs organisations syndicales, notamment dans les secteurs des mines, des collectivités territoriales et de l’éducation, qui demandent également la libération d’Hamadoun Bah.

La mobilisation pourrait s’étendre à d’autres secteurs si les revendications ne sont pas satisfaites.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »