Home / deux / Présidentielle en RDC: le chanteur Koffi Olomidé a choisi son camp !

Présidentielle en RDC: le chanteur Koffi Olomidé a choisi son camp !

Partagez ceci :

En qualité de leader d’opinion, le chanteur Koffi Olomide s’est également insurgé contre l’utilisation de la « machine à voter ». Un système de vote par écran tactile, et qui divise la classe politique congolaise, à l’approche du scrutin présidentiel prévu le 23 décembre prochain.

C’est la toute première fois que le roi de la Rumba congolaise a exprimé son point de vue par rapport au processus électoral en cours dans son pays.

« J’ai sillonné l’Europe, le monde mais je n’ai jamais entendu parler de cet outil des élections. Je ne connais pas cette machine à voter. Pourquoi voulez-vous être pionnier en expérimentant une chose qui peut rendre la tâche difficile au pays ? », a déclaré le chanteur il y a quelques jours sur Digital Congo, une chaîne proche du pouvoir.

Par cette prise de position rare chez un artiste de rumba, écrit Jeune Afrique, Koffi Olomide s’aligne sur les responsables de l’opposition congolaise, qui qualifient cette machine d’instrument de fraude électorale.

Une position qui n’arrange guère le pouvoir de Kinshasa, qui a vite fait de renvoyer le chanteur à ses « ennuis judiciaires ».

Dans un éditorial, souligne la même source, la télévision d’État RTNC a vertement dénoncé jeudi cette prise de position de « notre compatriote l’artiste musicien Koffi », en rappelant qu’il « connaît quelques déboires avec la justice en France et en Zambie notamment ».

Déjà poursuivi en France pour agression sexuelle sur quatre de ses danseuses, Koffi Olomidé, 62 ans, faisait l’objet d’un mandat d’arrêt international. C’est à présent la juge zambienne Mwandu Sakala qui a prononcé « un mandat d’amener » à l’encontre du roi de la rumba congolaise, car il ne s’était pas présenté à une convocation de la justice.

Depuis l’indépendance du 30 juin 1960 qu’ils ont chantée « Indépendance cha cha », les stars de la rumba sont plutôt neutres ou proches du pouvoir.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »