BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / Sénégal : deux opposants condamnés à 3 ans de prison pour diffusions de fausses nouvelles

Sénégal : deux opposants condamnés à 3 ans de prison pour diffusions de fausses nouvelles

Partagez ceci :

Reconnus coupables de diffusion de fausses nouvelles, l’activiste sénégalais Bah Diakhaté et l’imam Cheikh Tidiane Ndao, ont été condamnés lundi 3 juin à trois mois de prison ferme et 100 000 FCFA d’amende.

Ces derniers sont accusés d’offense au Premier ministre et de diffamation après la tenue de propos virulents à l’encontre d’Ousmane Sonko.

Un seul chef d’inculpation a finalement été retenu par le juge : celui de diffusion de fausses nouvelles.

Pour rappel, l’activiste Bah Diakhaté et l’imam Cheikh Tidiane Ndao avaient été arrêtés il y a deux semaines sur ordre du procureur après la diffusion sur les réseaux sociaux d’une vidéo dans laquelle l’un et l’autre accusaient Ousmane Sonko dans des termes assez virulents de manque de fermeté sur la question de l’homosexualité.

Ils l’accusaient aussi d’avoir menti sur sa déclaration de patrimoine et d’avoir procédé à la vente d’un immeuble dont les revenus ne figuraient pas sur cette déclaration de patrimoine.

Au Sénégal, la diffusion de fausses nouvelles est passible de prison, mais les organisations de défense des droits de l’homme réclament depuis plusieurs années déjà que les peines d’emprisonnement pour ce type de délit soient supprimées. 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »