Accueil / Politique / Togo: l’ANC veut punir les membres qui n’ont pas respecté ses consignes

Togo: l’ANC veut punir les membres qui n’ont pas respecté ses consignes

Partagez ceci :

Au Togo, quelques heures après l’élection des comités des mairies, des informations font croire que certains conseillers municipaux ont noué des alliances contrairement aux consignes de vote de leurs partis.

C’est le cas de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC). Saisi de l’affaire, l’Etat-major du parti vient de diligenter une enquête pour situer les responsabilités et sanctionner les conseillers indélicats s’il y a lieu.

A en croire un communiqué publié ce dimanche, le parti orange de Jean-Pierre Fabre va mettre sur pied une commission spéciale ad hoc pour la vérification des faits.

Lire le communiqué intégral

Sanctions disciplinaires

Le Bureau National de l’ANC est saisi de ce que des responsables du parti, au rang desquels des conseillers municipaux nouvellement élus, notamment dans les communes de Golfe 3 et Amou 2, ont manqué à leurs obligations de respect des consignes et directives régulièrement débattues et décidées par les instances dirigeantes. Ces responsables auraient, en dehors de leurs aires de compétence et sans aucun mandat à cet effet, pris des décisions contraires aux instructions du parti et à ses intérêts.

Une commission spéciale ad hoc est donc mise sur pied pour vérifier les faits, identifier les personnes concernées et proposer, le cas échéant, les sanctions disciplinaires subséquentes, qui seront prises après audition des intéressés, conformément aux statuts et au règlement intérieur de l’Alliance Nationale pour le Changement.

Fait à Lomé, le 15 septembre 2019

Pour le Bureau National,

Le Vice-Président




Traduction »