Accueil / A la Une / Bénin : 16 directeurs d’écoles accusés d’avoir soutiré 39 millions de F aux parents d’élèves

Bénin : 16 directeurs d’écoles accusés d’avoir soutiré 39 millions de F aux parents d’élèves

Partagez ceci :

C’est un scandale financier qui éclabousse 16 directeurs et directrices d’écoles au Bénin, plus précisément dans le département de l’Atlantique. Ceci, après de nombreuses plaintes des parents d’élèves sur des cas de rançonnement des frais de dossier de candidature à l’examen du CEP dans les établissements. L’on évoque plus de 39 millions de francs CFA, illégalement soutirés par les mis en cause.

Dans la foule, le ministre des Enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou a ordonné aux écoles concernées de rembourser aux parents d’élèves, le trop perçu.

A souligner qu’à la suite des plaintes, le ministre des enseignements maternels et primaires avait déployé une mission de contrôle dans toutes les circonscriptions scolaires du Bénin.

Le montant du trop perçu s’évalue à 39 605 500 FCFA par la mission de contrôle, qui a fait le tour des écoles dans les neuf circonscriptions scolaires.

Selon les informations, sur les 39 605 500 FCFA, 33 836 500 FCFA ont été déjà restitués aux parents d’élèves victimes de rançonnement.

Il reste donc plus de 5 millions de francs CFA qui doivent être retournés aux propriétaires.

Parmi les 16 directeurs et directrices épinglés, 04 ont écopé d’un avertissement écrit après avoir été traduits devant le Conseil de Discipline.

Le Conseil de discipline des 12 autres Directeurs (trices) est en instance.

À noter que par un communiqué en date du 24 novembre 2021, le Ministre des Enseignements Maternel et Primaire, Salimane Karimou avait rappelé que selon la note de service N°2667/MEMP/DC/SGM/SP du 06 novembre 2017, les frais réglementaires fixés s’élèvent à 1 500 FCFA.

Il avait fait constater que malgré le coût réglementaire, certaines écoles fixent de façon « fantaisiste et selon leurs caprices, les frais de constitution des dossiers de Candidature au Certificat d’études primaires (Cep), allant de trois mille (3000 F) jusqu’à concurrence de dix mille (10.000) FCFA ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »