Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Burkina Faso : 15 milliards pour fabriquer des médicaments génériques
Pills

Burkina Faso : 15 milliards pour fabriquer des médicaments génériques

Partagez ceci :

Le Burkina Faso vient d’inaugurer sa première usine de fabrication de médicaments génériques. Un projet d’un coût global de 15 milliards de FCFA. Dénommée « Propharm », l’usine fabrique pour l’instant trois médicaments génériques dont le paracétamol. A terme, elle compte en proposer une dizaine. 

Selon RFI, c’est une initiative entièrement privée, financée par des capitaux burkinabè et sous-régionaux. 

L’initiative de ce projet soutenu par le gouvernement revient à un groupe de pharmaciens professionnels emmené par Palingwindé Armel Koéfé, le directeur général de Propharm.

Il explique que l’entreprise est née d’une rencontre entre pharmaciens et financiers.

Le responsable de l’entreprise assure que malgré la concurrence, « le produit, en l’état actuel, avec l’ensemble des charges et des coûts, est compétitif ». Il reconnait néanmoins que « les marges que nous dégageons ne sont pas énormes, parce que nous sommes sur un marché où il y a énormément de médicaments qui viennent d’Inde ou de Chine et qui sont très difficiles à concurrencer ».

Palingwindé Armel Koéfé souligne que dans ce projet, le soutien de l’État est indispensable. « Nous bénéficions d’un accompagnement de l’État en termes d’agrément au code des investissements. Donc cet agrément nous donne une certain nombre de détaxes. » Un agrément qui devrait se prolonger au cours des sept prochaines années, précise-t-il.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »