Accueil / Affaires / Cameroun: Les bracelets font… mâle

Cameroun: Les bracelets font… mâle

Partagez ceci :

brace

Les poignets des hommes s’ornent de plus en plus de bracelets divers et variés

La tendance a été inaugurée par les jeunes branchés des lycées et collèges, avant de toucher leurs aînés trentenaires, quadra et autres quinqua. Depuis quelques années, ils sont effectivement de plus en plus nombreux à parer leurs poignets de créations sobres ou originales, de liens, de porte-bonheurs et autres grigris affectifs qui, au-delà des week-ends, sorties détente et vacances, restent si attachants qu’ils ne s’en séparent plus. À chacun son style.

Du modèle classique proposé par les grands joailliers à la fantaisie coup de cœur, le choix est vaste. Câble marin d’acier tressé fermé par une manille, poils d’éléphants encastrés dans une plateforme en argent ou plaqué or, simple cordon aux extrémités reliées par des menottes, série de joncs fabriqués en argent ou en or, ruban en cuir incrusté de cauris ou martelé de petits carrés… le bracelet a su gagner le cœur des hommes au fil des générations.Il suscite toujours le même enthousiasme chez les élégants qui n’hésitent plus à sortir des sentiers battus pour s’intéresser à des lignes de créateurs spécialement conçues pour eux, abordables en prix et élégamment dans l’air du temps.

Là encore, les propositions se sont multipliées pour faire du bracelet, au même titre que la montre, un bijou à porter au quotidien et en toute circonstance. « Les gens pensent que les bracelets sont seulement réservés aux femmes. Que non ! C’est même un accessoire très sexy pour les hommes. J’en ai une bonne panoplie et en différentes matières. Je peux dire que je ne sors jamais sans bracelet », avoue Serge Fouda E., cadre d’entreprise, un bijou en métal doré dépassant de la manche de son costume d’une belle coupe. Si chaque saison a ses tendances, l’esprit ethnique chic s’impose cependant avec constance. Après la folie des Hipanema brésiliens, des shamballas d’inspiration tibétaine, des bracelets en poil d’éléphant, ou en plaqué or personnalisés par le prénom du porteur, la mode est aux bijoux venus de nos contrées reculées, si possible uniques et porteurs d’un symbole.

Source:fr.allafrica.com




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »