Accueil / Country / Central Africa / Cameroun / Cameroun : plus de 50 % des écoles fermées à cause de la guerre

Cameroun : plus de 50 % des écoles fermées à cause de la guerre

Partagez ceci :

Selon le rapport de la situation humanitaire, dressé par le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), pour les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (NOSO), seules 46 % des écoles sont restées ouvertes pour l’année scolaire 2022-2023.

Plus de 6 ans après le début de la guerre dans les régions du Nord-Ouest et Sud-ouest du Cameroun, l’école n’a pas toujours repris normalement.  Selon le rapport de la situation humanitaire, dressé par le Bureau des Nations unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA), pour les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest (NOSO), seules 46 % des écoles sont restées ouvertes pour l’année scolaire 2022-2023.

« La situation humanitaire dans les régions du NOSO est restée désastreuse, marquée par la poursuite des attaques violentes contre les écoles et les enfants, ainsi que contre les soins de santé », peut-on lire dans le rapport.

Du même rapport, l’on apprend  que seulement 54 % des élèves sont inscrits dans les écoles à cause de la situation sécuritaire précaire qui prévaut dans le NOSO.

Depuis 2016, les combattants séparatistes des régions anglophones du Cameroun mènent une guerre sans merci contre le pouvoir de Yaoundé, qu’ils accusent de marginaliser les deux régions anglophones du pays.  

L’un des temps forts de ce combat a été le boycott de l’école prononcé par les séparatistes. Depuis lors des enseignants, élèves et écoles qui bravent cette interdiction sont ciblées par les séparatistes.  

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »