Accueil / Country / Central Africa / Cameroun / Cameroun : un ancien ambassadeur américain demande la libération de l’ex secrétaire général de Paul Biya

Cameroun : un ancien ambassadeur américain demande la libération de l’ex secrétaire général de Paul Biya

Partagez ceci :

L’ancien ambassadeur américain au Cameroun Niels Marquardt se dit inquiet de la santé de Marafa Hamidou Yaya, une grande figure politique du Nord du Cameroun, en prison depuis dix ans. L’ancien secrétaire général de la présidence de la République au Cameroun, condamné à 25 ans de prison pour détournement de fonds,  vient d’obtenir un soutien de poids.

L’ancien ambassadeur américain au Cameroun Niels Marquardt vient de demander sa libération. Le diplomate américain est inquiet de la santé de Marafa Hamidou Yaya, âgé de 70 ans, souffrant de cécité et d’un problème cardiaque.

Dans une tribune publiée dans le journal de l’American Foreign Service Association (Association américaine des Affaires Étrangères en français), le diplomate écrit : « Je connaissais très bien M. Marafa quand j’étais en poste au Cameroun de 2004 à 2007, se rappelle Niels Marquardt. C’était une des personnes les plus remarquables avec qui collaborer en tant que diplomate. Il était clair pour moi à l’époque et j’en suis resté convaincu depuis qu’il a payé le prix de m’avoir révélé [en 2006 ndlr] dans ce qui devait être une conversation confidentielle qu’un jour cela pourrait l’intéresser de devenir président du Cameroun, une fois l’ère Biya terminée. »

Pour Niels Marquardt, « Marafa » paie le fait de lui avoir fait part de ses ambitions présidentielles. Cet intérêt avait fait l’objet d’un rapport censé rester confidentiel dans les canaux de la diplomatie américaine. Mais il a été divulgué par le site Wikileaks du lanceur d’alerte Julian Assange qui avait révélé plus de 200 000 communications diplomatiques américaines en 2010 et 2011.

 « Je comprends que cela, c’était une hypothèse effrayante, pas pour M. Biya, mais pour ceux qui voulaient, eux aussi, son poste, estime le diplomate américain. Les articles Wikileaks sont sortis en 2011 dans tous les journaux camerounais. Seulement quelques semaines plus tard, M. Marafa a été arrêté, jugé, condamné sans preuves, et mis en prison. Et il y est depuis dix ans. L’enchaînement des événements parle de lui-même », écrit le diplomate

Depuis plusieurs années l’ancien ministre de Paul Biya est malade, une situation qui amène  Niels Marquardt à appeler les autorités du Cameroun à libérer Marafa Hamidou Yaya pour qu’il aille se faire soigner à l’étranger : « Ça fait dix ans que j’essaie de faire bouger les choses discrètement, diplomatiquement. Au bout d’un moment, on perd patience, la vie d’un homme n’est pas éternelle, et malheureusement la fin de celle de Marafa approche. »




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »