Accueil / A la Une / Cote d’Ivoire : quatre accusés de l’attentat du Grand Bassam risquent la peine à perpétuité

Cote d’Ivoire : quatre accusés de l’attentat du Grand Bassam risquent la peine à perpétuité

Partagez ceci :

Selon le procureur  de la République, Richard Adou qui a requis la perpétuité, cette peine est à la fois exemplaire et dissuasive.

La prison à perpétuité a été requise mercredi 21 décembre 2022 à Abidjan contre quatre accusés de l’attentat djihadiste de la ville balnéaire ivoirienne de Grand-Bassam. Dans son long réquisitoire, le procureur Richard Adou a requis la prison à vie contre les cerveaux présumés de l’attentat et contre quatre accusés qui ont assisté au procès, pour les faits d’assassinat. Le procureur a requis une « peine exemplaire et dissuasive ». Sur les 18 accusés Richard Adou vise prioritairement 10. D’abord les six personnes présentées comme étant les cerveaux de l’attaque. Puis, les quatre personnes présentes physiquement au procès, soit le chauffeur, l’hébergeur et deux personnes accusées d’avoir convoyé les armes et fait du repérage.

Les accusés continuent de nier leur implication dans l’attentat qui a fait 19 morts en mars 2016, mais le Procureur estime qu’ils étaient tous les quatre « au courant du projet d’attentat » fomenté par Kounta Dallah, présenté comme le « chef d’orchestre » de l’attaque de Bassam.

Quant aux huit autres accusés, le Procureur  attend que le tribunal se décide sur leur sort.

Le procès des attentats du Grand Bassam vise au total 18personnes. Elles  sont poursuivies pour « assassinat, tentative d’assassinat et actes de terrorisme ». Seules quatre personnes, Hantao Ag Mohamed Cissé, Sidi Mohamed Kounta, Mohamed Cissé et Hassan Barry, se sont présentés depuis le début du procès. Leur rôle aurait été d’aider les cerveaux de l’opération dans le repérage.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »