Accueil / A la Une /  Coupe du monde : Suspicion de meurtre après le décès d’un journaliste américain en plein match

 Coupe du monde : Suspicion de meurtre après le décès d’un journaliste américain en plein match

Partagez ceci :

Officiellement, le célèbre reporter Grant Wahl a rendu l’âme après un malaise à la tribune de presse. Mais ses proches soupçonnent une mort provoquée.

 Grant Wahl  journaliste américain est mort alors qu’il couvrait le match qui a opposé  l’Argentine au Pays Bas. Selon des sources, Grant Wahl reporterait le match quand il s’est écroulé. Son décès a été constaté à l’hôpital. Samedi matin, le président de la Fifa a traduit un message de condoléances à la famille et aux amis du défunt.

«C’est avec incrédulité et une immense tristesse que j’ai appris le décès du célèbre journaliste sportif Grant Wahl, alors qu’il couvrait un quart de finale de la Coupe du Monde de la FIFA au Qatar. Il y a quelques jours à peine, Grant a été reconnu par la FIFA et l’AIPS pour sa contribution aux reportages sur huit Coupes du Monde de la FIFA consécutives, et sa carrière comprend également la participation à plusieurs Coupes du Monde Féminines de la FIFA, ainsi qu’à une foule d’autres événements sportifs internationaux. Son amour pour le football est immense et ses reportages manqueront à tous ceux qui suivent le jeu mondial. Au nom de la FIFA et de la communauté du football, nous exprimons nos plus sincères condoléances à sa femme Céline, sa famille et ses amis en ces moments les plus difficiles » a écrit Gianni Infantino.

Malgré la cause officielle de ce décès ses proches pensent que le journaliste a été tué. Le frère du défunt, Eric Wahl, lui-même s’est laché vendredi soir, sur Instagram. « Je ne crois pas que mon frère est juste mort, je pense qu’il a été tué », a-t-il affirmé dans une vidéo.

Fervent soutien de la cause LGBT, Grant Wahl avait eu un souci avec la police à l’entrée du stade Al Thumama lors du match USA contre Iran parce qu’il était vêtu d’un tee-shirt arc-en-ciel. «M. Wahl a écrit qu’il avait été détenu pendant 25 minutes au stade Ahmed Bin Ali à Al Rayyan, puis avait été relâché par un commandant de la sécurité. M. Wahl a déclaré que la Fifa lui avait présenté ses excuses » rapporte le journal Mirror.

La veille de son décès, le journaliste avait expliqué qu’il avait été affecté par une grippe qui s’était transformée en bronchite.  « Je suis allé à l’infirmerie du centre des médias deux fois, y compris aujourd’hui [jeudi]. Je vais mieux, mais j’ai tout annulé pour ce jeudi pour faire des siestes », a-t-il raconté, à la veille de son décès.

Avant la rencontre entre les États-Unis et le pays de Galles du 21 novembre, Wahl avait été retenu par le personnel de sécurité du stade Ahmad Bin Ali parce qu’il portait un chandail aux couleurs de l’arc-en-ciel, avait-il expliqué sur Twitter.

Pluies d’hommages

Après l’annonce de son décès, la star du basketball LeBron James a souligné le départ prématuré du journaliste qu’il connaissait bien. Wahl avait écrit un article sur James alors que ce dernier était adolescent. 

«Chaque fois que j’entendais ou que je voyais son nom, je pensais toujours au moment où j’étais un ado et que j’avais Grant Wahl dans mon école… c’est une énorme perte», a avoué LeBron James, en conférence de presse après un match.

La grande Bille Jean King, ex-étoile du tennis, a aussi réagi à la mort du journaliste engagé. 

«Journaliste talentueux, Grant était un défenseur de la communauté LGBTQ et une voix importante pour le soccer féminin, a-t-elle écrit sur son compte Twitter. Il a utilisé sa plateforme pour élever ceux qui méritaient qu’on écoute leurs histoires. Prières pour sa famille». 

Dominique Atsama




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »