Accueil / Pays / Afrique de l’Est / Kenya : un proche du vice-président va rembourser 1,7 million d’euros à l’Etat

Kenya : un proche du vice-président va rembourser 1,7 million d’euros à l’Etat

Partagez ceci :

Un véritable paradoxe. Promettant de faire de la lutte contre la corruption une priorité en cas d’élection, Rigathi Gachagua est lui-même accusé d’avoir détourné 1,7 million d’euros. Le député et colistier du vice-président William Ruto (photo) à la présidentielle kényane. Ce dernier a été condamné jeudi 28 juillet à rembourser à l’Etat kényan l’argent public.

Selon RFI qui a rapporté l’information, cette somme représente l’argent public qu’il est accusé d’avoir détourné.

Ce verdict est l’aboutissement de trois années d’enquêtes.

Sa conclusion est claire : Rigathi Gachagua n’a pas été en mesure d’expliquer aux juges la provenance d’une somme de 202 millions de shillings kényans, soit 1,7 million d’euros.

De l’argent reçu de la part de diverses agences gouvernementales selon l’accusation, sans preuve d’une quelconque service fournis en échange.

Cette somme, qu’il est sommée de rembourser, ne représente toutefois qu’une qu’il est soupçonné d’avoir acquis en seulement sept ans, entre 2013 et 2020.

Le député candidat a réagi sur Twitter. Il accuse le juge de « partialité », dénonce « un procès fictif ».

Rigathi Gachaga promet de faire appel. 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »