Accueil / A la Une / La Super League, un projet mort-né en 48 heures

La Super League, un projet mort-né en 48 heures

Partagez ceci :

Le football a connu deux jours très agités qui vont laisser des traces dans les prochaines semaines. Les plus grands clubs européens ont tenté un coup d’état en annonçant la création d’une ligue privée qui regrouperait les plus meilleures équipes européennes nommée Super League, mais leurs rêves ont tourné aux cauchemars en l’espace de 48 heures justement. Cette semaine restera, à coup sûr, dans les annales du football européen.

Ce lundi, douze des plus grands clubs européens ont décidé de provoquer un ras-de-marée sur la planète football. Un ras-de-marée de courte durée puisqu’il a finalement duré moins de 48 heures. Mais ces deux jours ont été très intenses ! En effet, via un communiqué commun, l’AC Milan, Arsenal, l’Atlético Madrid, Chelsea, le FC Barcelone, l’Inter Milan, la Juventus, Liverpool, Manchester City, Manchester United, le Real Madrid et Tottenham ont dévoilé dans la nuit de dimanche à lundi leur projet de Super League ! Une ligue semi-fermée de 20 équipes au total, indépendante de l’UEFA et qui se détachait, par conséquent, de la Ligue des Champions. Très vite, les écuries allemandes (Bayern Munich, Borussia Dortmund) et françaises (le Paris Saint-Germain) ont exprimé leur mécontentement et leur refus de rejoindre ce nouveau projet. Et finalement, les trois clubs ont eu du pif puisque les douze clubs fondateurs ont probablement sous-évalué l’importance des fans pour adhérer à ce projet!

Sur les réseaux sociaux comme en vrai, les contestations ont été immenses face à cette nouvelle idée, à l’image de cette manifestation des supporters de Chelsea devant Stamford Bridge. Les joueurs non plus ne semblaient pas emballés par cette Super League, à l’image de James Milner, Bruno Fernandes, Gerard Piqué, Ilkay Gundogan ou encore Joao Cancelo. Alors que le projet est né dans la nuit de dimanche à lundi, il a été suspendu mardi soir, après que tous les clubs anglais aient annoncé leur retrait ! Sur les 12 fondateurs, 6 venaient de l’Outre-Manche.

Pour expliquer cet échec, il faut aussi évoquer les nombreuses menaces de l’UEFA, qui n’a que très peu goûté à ce projet dévoilé du jour au lendemain. Par le biais de ses dirigeants, l’instance a clairement fait savoir que les clubs risquaient une exclusion ferme et définitive des championnats nationaux et des coupes d’Europe. Les joueurs qui participaient à la Super League européenne risquaient aussi de ne pas pouvoir porter le maillot de leur sélection.

Et avec les demi-finales de Ligue des Champions, qui débutent la semaine prochaine, les présences de Chelsea, du Real Madrid et de Manchester City dérangeaient énormément. En effet, alors que des rumeurs évoquaient des possibles éliminations de ces trois prétendants au titre, les deux clubs anglais ont finalement très vite repoussé l’idée de jouer la Super League. Manchester City, qui est le favori dans les paris sur la Ligue de Champions, pourra donc affronter le PSG dans une demie aller/retour qui s’annonce grandiose. Chelsea, de son côté, a toutes ses chances face au Real Madrid pour rejoindre la finale. Si les Merengue ont surclassé les Reds de Liverpool, les Blues ont fait preuve de solidité face à Porto au tour suivant. Paris, qui a toujours conservé le même point de vue sur la Ligue des Champions, aurait tout intérêt à remporter sa première compétition cette saison pour faire un joli pied de nez aux 3 autres clubs historiques, qui étaient prêts à rejoindre cette Super Ligue.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »