Rwanda : interdiction d’utiliser des haut-parleurs dans les mosquées

Partagez ceci :

Les mosquées de Kigali doivent trouver une autre façon d’appeler leurs fidèles à la prière. Les autorités rwandaises viennent en effet d’interdire à  celles-ci d’utiliser des haut-parleurs pour les appels à la prière. Une mesure qui vise à réduire la nuisance sonore et qui intervient quelques semaines seulement après la fermeture d’environ 700 églises.

Selon les autorités, les appels à la prière lancés par les muezzins à l’aide de ces appareils engendrent la pollution sonore du quartier de Nyarugenge notamment, où se trouvent les plus grandes mosquées de Kigali, apprend-on.

A en croire africanews, au niveau de l’instance nationale de l’islam, cependant, on s’organise pour apporter une réponse adéquate aux autorités locales qui ont pris la décision de manière “unilatérale”.

“Nous allons rencontrer l’autorité qui a publié la directive et discuter de cette décision. Nous partagerons ensuite notre point de vue”, a déclaré à la presse Sheikh Salim Hitimana, chef du Conseil musulman suprême du Rwanda.

Fin février dernier, environ 700 églises et une mosquée ont été fermées pour non-respect des règles de la construction et pollution sonore. Notons que la population rwandaise est majoritairement chrétienne. La communauté musulmane ne représente que 5 % de celle-ci.