Accueil / Pays / Afrique de l’Ouest / Togo: Faure Essozimna Gnassingbé prends le ministre des armées a mains de maître
Faure Gnassingbe,90

Togo: Faure Essozimna Gnassingbé prends le ministre des armées a mains de maître

Partagez ceci :

Au Togo, le ministère des armées sera désormais entre les mains du président Faure Essozimna Gnassingbé. Le poste était détenu par Madame Marguerite GNAKADE, qui venait d’être limogée jeudi 22 décembre 2022 , dans le cadre d’un léger remaniement qui a concerné seulement son poste.

Depuis la semaine dernière, le décret présidentiel annonçant le relèvement de Madame Marguerite GNAKADE au poste du Ministère des armées a créé la surprise bien que, dans les couloirs du pouvoir, la perspective d’un changement à la tête de la défense nationale était évoquée depuis plusieurs semaines.Le ministère est désormais rattaché directement à la président de la République.En français facile le Président Gnassingbé devient lui même ministre des armées, jusqu’à preuve du contraire.

Certains Togolais s’interrogent sur les raisons de ce changement

La question peut se poser, Pour plusieurs analyses de la vie politique dans la sous région c’est certainement pour tenter de mieux contenir la menace jihadiste que Faure Gnassingbé a donc « décidé d’opérer ce double changement». Comme il l’avait déjà fait entre 2007 et 2020, le président togolais a choisi de reprendre lui-même le contrôle de ce ministère, qui sera donc rattaché à la présidence.

Le Togo fait l’objet d’attaques terroristes dans ses régions frontalières avec le Burkina Faso depuis 13 mois. L’intégrité territoriale est parfois menacée par les djihadistes venus des pays voisins. Fin novembre, la zone de Tiwoli avait été touchée par deux attaques, dont l’une aurait coûté la vie à une dizaine de militaires, selon plusieurs sources jointes par RFI.

Pour certains proches de la Présidence,« le Président à une ferme volonté de prendre lui-même les meilleures décisions dans le cadre de la lutte anti-terroriste » ce qui justifierait ce rattachement du ministère à la Présidence.

Pathy Kan




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »