Home / Affaires / Togo: les paysans d’Avé ont dorénavant où stocker leurs produits

Togo: les paysans d’Avé ont dorénavant où stocker leurs produits

Partagez ceci :

Le PADAT (Projet d’Appui au Développement Agricole au Togo, vient de doter la préfecture de l’Avé (Avédomé) d’un magasin d’une capacité de 150 tonnes.  Ce bâtiment flambant neuf sert d’appui aux producteurs de l’union des coopératives d’Avedome (de 118 membres dont 56 femmes) et leur permettra de stocker les produits agricoles pour ensuite les déverser sur le marché au moment opportun.

D’un coût global de 17 916 078 FCFA, il est composé de : un compartiment pour les produits agricoles, un autre pour les intrants, les bureaux, une salle de réunion, les latrines et l’aire de séchage.

La cérémonie de remise de clés, de magasins, de balances bascules à Avedome( un magasin de 150 tonnes, 56 palettes, une balance bascule), Kuevi-Degblon-kondj (magasin de 10 tonnes, 10 palettes, une balance bascule) , Noumadje-Kopé (magasin de 10 tonnes et 10 palettes, une balance bascule) a eu lieu le 12 février dernier dans la région maritime.

Le projet PADAT vise à améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle, et les revenus des producteurs agricoles dont les femmes et les jeunes.

Les équipes de la tournée (MAPAH, MEF, PADAT ) conduites par monsieur Hounkanli Kossi Djifa  ont sillonné  toutes ces localités pour  faire l’état des lieux et évaluer les travaux effectués. Il s’agit de vérifier la consistance des travaux ; la qualité des matériaux utilisés, la menuiserie bois et métallique, la peinture, la remise en état des lieux.

Monsieur Hounkanli a au nom du ministre de l’Agriculture, de la Production animale et halieutique salué dans chaque localité les autorités locales et les producteurs pour les efforts déployés en vue de la construction de ces joyaux. Il a invité par ailleurs les bénéficiaires à en faire bon usage, à cultiver la paix, la sécurité autour d’eux pour le bien- être de tous.

Le PADAT vise à améliorer la sécurité alimentaire et les revenus des petits producteurs agricoles dont les femmes et les jeunes, il est cofinancé par le FIDA, la BIDC, la BOAD, et le GAFSP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »