Home / A la Une / Athlétisme: les africains au sommet du Marathon de New York

Athlétisme: les africains au sommet du Marathon de New York

Partagez ceci :

Mary Keitany, l’athlète Kényane s’impose une fois de plus au marathon de New York. Le 04 novembre dernier, la kényane a pour la quatrième fois ravit la première place en 2 h 22 min 48 sec devant sa compatriote Vivian Cheruiyot (2 h 26 min 02 sec), championne olympique 2016 du 5 000 mètres et victorieuse à Londres en avril.

L’Américaine Shalane Flanagan, championne de 2017, a occupé la troisième place en 2 h 26 min 22 sec. Lauréate en 2014, 2015 et 2016, la kenyane de 36 ans est d’après Le monde, la deuxième athlète la plus titrée sur le parcours new yorkais. Elle vient juste après la Norvégienne Grete Waitz (neuf victoires entre 1978 et 1988).

Une fois de plus, le Kenya et l’Ethiopie, les deux pays africains qui font la fierté de l’athlétisme sur le continent, se sont partagé les médailles. Chez les hommes, l’Ethiopien Lelisa Desisa était en tête du trio gagnant en 2h 05 min 59 suivi par son compatriote, Shura Kitata (2h 06 min 01 sec) et du kenyan, Geoffrey Kamworor en 2h 06 min 26 sec. Le champion n’a pas manqué de manifester sa joie pour cette première victoire sur le marathon New York.

« Cette année, j’ai décidé que j’allais être champion. Je me suis entraîné dur et j’ai bien contrôlé la course et mes adversaires. J’ai préservé mon énergie. En plus, il faisait un temps magnifique. Aujourd’hui, c’était mon jour. Je suis vraiment très heureux », s’est réjoui Lelisa Desisa.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »