Accueil / Country / Central Africa / Cameroun / Cameroun : une drogue sous forme de bonbon en circulation dans les établissements scolaires

Cameroun : une drogue sous forme de bonbon en circulation dans les établissements scolaires

Partagez ceci :

Selon les autorités administratives, ces bonbons  appelés « fraise » seraient abondamment consommés par les élèves ayant en moyenne 15 ans.

Selon le Comité national de lutte contre la drogue, en 2022, 21% de la population camerounaise en âge scolaire a déjà consommé de la drogue. La tranche d’âge varie entre 15 et 25 ans. Des chiffres alarmants qui ont fait de la consommation de drogue dans les établissements scolaires une préoccupation constante des autorités. Et poussé l’Etat à multiplier les stratégies pour diminuer la consommation de drogue notamment au sein des établissements.

Pour contourner les contrôles au sein des établissements, les fabricants de drogues ont produit une forme de drogue conditionnée sous forme de bonbon appelé « fraise ». L’alerte a été donnée par Joseph Oum II, préfet du département du Lom-et-Djerem dans un communiqué le 11 novembre dernier. L’autorité administrative dit fonder cette alerte sur des « sources bien informées » et appelle l’opinion publique, les responsables de l’éducation et les parents d’élèves à la collaboration. Tous sont appelés dans « la lutte contre la propagation de cette nouvelle forme de consommation des psychotropes ».

Il y a quelques jours, un gang a été arrêté avec 37 kg de cannabis au quartier Manguier à Yaoundé. D’après la police, les principaux clients de ces dealers étaient les élèves.

Le cannabis reste la drogue la plus consommée au Cameroun devant le tramadol, cet antalgique utilisé à des fins récréatives et qui le plus souvent est importé illégalement d’Inde. Une enquête conduite il y a deux ans par le ministère de la Santé a montré que quelque 12.000 jeunes entre 13 et 15 ans disent avoir déjà consommé au moins une fois du cannabis.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »