CEDEAO/MMKL : les frontières des pays membres, sièges de la corruption

Partagez ceci :

Contrairement à ce que stipulent les textes de la CEDEAO, la traversée des frontières des pays membres de la Communauté est soumise a des paiements de frais illégales. Des forces de corruptions se sont installées aux frontières, compromettant la libre circulation des personnes et des biens. Des faits que dénonce le MMLK, la voix des sans voix.

MMLK / DÉCRET DES FORCES DE CORRUPTION, DE MAL ET DÉSINTÉGRATION AUX FRONTIÈRES DES PAYS DE LA CEDEAO

Désormais il est malencontreusement institué par les services d’immigration aux frontières des pays de la CEDEAO le payement des frais de cachet dans les documents de voyage notamment le passeport. Que l’on en détienne ou pas , tout citoyen est obligé de payer un certain montant selon l’humeur des agents d’immigration compromettant dangereusement le mobile créateur de la CEDEAO: libre circulation des personnes et des biens . Où est donc l’intégration sous régionale ? Honte à vous forces de corruption ,de mal et désintégration !

La CEDEAO des peuples est en déphasage avec les traitements inhumains qu’ils subissent au quotidien lors de la traversée des frontières des pays de la communauté ouest africaine.

MMLK / La voix des sans voix .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *