Centrafrique: des soldats Français accusés de viols d’enfants, innocentés

Partagez ceci :

La justice française vient d’ordonner un non-lieu pour des soldats Français accusés d’abus sexuels contre des enfants centrafricains.

Alors que la justice française affirme n’avoir pas pu établir l’implication des militaires accusés, d’aucuns estiment qu’il s’agit là d’une combine des autorités françaises et de l’ONU, qui voulaient à tout prix étouffer cette affaire.

« Le parquet n’a même pas attendu que les juges se prononcent sur cette demande. C’est la manifestation d’un manque de considération pour les parties civiles et cela alimente le soupçon de vouloir en terminer au plus vite avec ce dossier”, désole l’avocat de l’association, Me Emmanuel Daoud.

Selon Le Figaro, l’instance estimait également que les incohérences matérielles et «la variation des témoignages ne (permettaient) pas d’établir des faits circonstanciés et étayés à l’encontre des militaires».

Cette affaire remonte en avril 2015 lorsqu’une note interne de l’ONU faisait état de viols commis par des militaires français sur des enfants en Centrafrique.

C’est le quotidien britannique The Guardian, qui l’a révélée avec la publication des témoignages de six garçons de 9 à 13 ans.

Ceux-ci accusaient des membres de l’opération Sangaris d’avoir abusé d’eux entre décembre 2013 et juin 2014 en échange de rations de nourriture , rapporte le Firgaro.