Côte d’Ivoire: semant la terreur dans la cité, voici le triste sort des « microbes »

Partagez ceci :

Très répandus en Côte d’ivoire, les « microbes » ne sont plus les bienvenus dans certains coins du pays. La population prend le taureau par les cornes face à l’impuissance des autorités ivoiriennes. Un microbe arrêté aura désormais, ‘’la monnaie de sa pièce’’.

En effet, le lundi 27 mai dernier, selon les faits tels que rapportés par Abidjanshow, deux « enfants en conflit avec la loi » (leur désignation officielle) ou encore « microbes » armés de machettes qui tentaient de voler et agresser dans le quartier de Yopougon-Coprim, ont été appréhendés par les résidents de ce secteur de Yopougon.

Ces derniers ont été bien corrigés, bastonnés avec des coups de poing et de pieds par ici et là. Tous jeunes, ces gangsters sont pour la plupart du temps sous l’emprise de la drogue et autres stupéfiants.

Les « microbes » pour rappel, sèment la terreur dans rues ivoiriennes, une situation à laquelle les habitants espèrent mettre fin à leur manière.

Il faut souligner que les « microbes » sont issus des niches de pauvreté devant lesquelles la puissance de l’État semble s’être arrêtée.

Des quartiers avec très peu de voies d’accès, quasiment pas de présence policière, pas d’éclairage la nuit, des écoles démunies des conditions qui facilitent la conversion des jeunes en « microbe ».

PS: photo à titre d’illustration

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *