Accueil / Country / West Africa / Burkina Faso / Des centaines de civils armés pour défendre le Burkina face au terrorisme

Des centaines de civils armés pour défendre le Burkina face au terrorisme

Partagez ceci :

En novembre dernier, le gouvernement de Transition a recruté 50 000 volontaires pour la défense de la patrie. Ce sont des auxiliaires civils armés des Forces de défense et de sécurité. Le capitaine Ibrahim Traoré a appelé à cet effet les « nouvelles recrues » de l’armée à rester concentrés et se départir de ceux qui « sont entrain de tirer sur la fibre ethnique pour espérer une guerre ethnique.

« Nous allons nous battre, nous allons nous défendre et nous n’allons plus faire cette défense passive parce que nous allons attaquer… Vous allez vous combattre avec nous dans les rangs de l’armée et nous allons libérer nos terres, nous allons donner espoir de vie à ces populations meurtries », a déclaré le capitaine Ibrahim Traoré lors d’une visite ce 11 janvier dans l’un des centres d’initiation au maniement des armes des supplétifs.

Selon l’institut d’études de sécurité (ISS), « au Burkina Faso, l’heure est à la mobilisation patriotique pour faire face aux groupes extrémistes violents qui occupent plus de 40 % du territoire national ».

Le président de la Transition indique qu’ils seront dotés de matériels de guerre afin de faire face à l’ « ennemi ». Convaincu qu’avec eux le peuple vaincra, le Chef de l’Etat burkinabé salue la contribution des supplétifs civils de l’armée à la stratégie de lutte contre les groupes jihadistes.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »