Accueil / A la Une / Drame à Hollywood : l’acteur Alec Baldwin tue « accidentellement » une femme lors d’un tournage

Drame à Hollywood : l’acteur Alec Baldwin tue « accidentellement » une femme lors d’un tournage

Partagez ceci :

Sur le plateau du western « Rust », renseignent plusieurs médias, l’acteur américain Alec Baldwin a tué accidentellement la directrice de la photographie Halyna Hutchins, 42 ans, en lui tirant dessus avec une arme censée être chargée à blanc. L’acteur de 63 ans a également blessé grièvement le réalisateur, Joel Souza, 48 ans, qui se trouve actuellement en soins intensifs.

« Halyna Hutchins et Joel Souza ont été blessés par balle lorsque Alec Baldwin a déchargé une arme à feu utilisée pour le tournage du film Rust », a déclaré le shérif de Santa Fe dans un communiqué relayé par l’AFP. 

Selon un porte-parole du shérif cité par The Hollywood Reporter, Hutchins a succombé à ses blessures à l’hôpital et Souza se trouve dans un état critique.

Une enquête a été immédiatement ouverte pour « déterminer quel type de projectile a été tiré et comment », ajoute le communiqué.

« Alec Baldwin a été interrogé par des policiers. Il a fourni des déclarations et répondu à certaines questions. Il s’est présenté volontairement et a quitté l’immeuble après la fin des interrogatoires. Aucune poursuite n’a été engagée et aucune arrestation n’a été faite », a précisé à l’AFP le porte-parole du shérif de Santa Fe, Juan Rios

Pour rappel, Rust est un western écrit et réalisé par Joel Souza dont le tournage se déroulait au Nouveau-Mexique.

Alec Baldwin en est co-producteur et incarne aussi le rôle d’un hors-la-loi, Harland Rust, qui vient en aide à son petit-fils de 13 ans condamné à la pendaison pour un meurtre.

C’est un drame qui rappelle inévitablement le décès en 1993 du fils de Bruce Lee, Brandon Lee, sur le tournage de The Crow, après avoir été blessé au ventre par balle.

L’arme utilisée pour tirer durant une scène sur le fils de la star des arts martiaux, alors âgé de 27 ans, était censée ne contenir que des balles à blanc. Mais l’autopsie a révélé qu’il avait été touché par un projectile de calibre 44 resté bloqué dans le canon et délogé par la détonation de la cartouche à blanc.

Le procureur chargé de l’enquête avait conclu à la « négligence ».




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »