Home / deux / Français : 12 fautes à ne plus commettre

Français : 12 fautes à ne plus commettre

Partagez ceci :

Des erreurs en français, on en commet presque tous les jours. Que ce soit en orthographe, grammaire ou même en conjugaison, il y a de ces petites fautes qui nous prennent toujours en piège.

Dans cet article de nos confrères de Gnadoemagazine, nous vous relevons ces 12 fautes de français à éviter à l’avenir.

1.Magasin et magazine

Si proches et si éloignés… ces deux mots n’ont pourtant rien à voir l’un avec l’autre. Dans le premier cas, on entre dans un magasin pour acheter des produits, dans l’autre on ouvre un magazine pour y lire des articles. Pourtant, on a tendance à mélanger leur orthographe.

Formule clé : Dans un magaSin, on peut acheter des vêtements en taille S. On trouve les lettres de A à Z dans un magaZine papier. Vite en magasin pour acheter le magazine Gnadoe !

2.Fatigant et fatiguant

L’adjectif verbal et le participe présent ont souvent la même orthographe. Mais dans le cas du verbe fatiguer, on bute souvent. Fatigant sans le U est un adjectif. Exemple : C’est une enfant fatigante.

Fatiguant avec un U est le participe présent. Il est souvent précédé de la préposition EN. Exemple : il parvient à coucher son enfant en le fatiguant.

Formule clé : Si on peut le mettre au féminin, il s’agit d’un adjectif, on ne met donc pas de U !

3.Plein et pleins

PLEIN peut être un adjectif, il s’accorde alors avec le nom correspondant. Exemple : elle parle la bouche pleine. Mais quand PLEIN est une préposition, il est invariable. Exemple : il a plein d’amis.

Formule clé : Si plein peut être remplacé par « beaucoup », il est invariable, comme « beaucoup ».

4.Quoi que et quoique

Quand il s’écrit en deux mots, il signifie « la chose qui », une « chose quelconque », tandis qu’en un seul mot cela signifie « encore que », « bien que ». Exemple : Quoi que je lise, ça me détend. Quoique les thrillers m’angoissent.

Formule clé : Il y a un couac dans le raisonnement ? Si quoique signifie une contradiction, oui minoration : il est en un mot, comme couac !

5.Voir et voire

« Voir » est un verbe alors que « voire » est un adverbe. Si on a affaire au verbe, on peut le remplacer par un verbe synonyme. Exemple : Je peux voir un film / Je peux regarder un film. Si on a affaire à l’adverbe, on ajoute une surenchère. Exemple : je peux voir un film, voire deux.

Formule clé : Voire avec le E de « Encore plus ».

6.Un ou une haltère ?

On attribue souvent le mauvais genre aux noms. Et il suffit juste d’apprendre la règle. Ici, haltère est nom masculin.

Formule clé : Un haltère a deux poids et une tige, comme l’appareil génital masculin.

7.Sur et sûr

L’accent circonflexe permet de distinguer des mots dont le sens est différent. C’est le cas de « sur » et « sûr ». Ce qui est sûr est exact ou digne de confiance, et sur est la préposition indiquant l’emplacement.

Formule clé : Ce qui est sûr (= digne de confiance) est protégé d’un casque, donc un accent circonflexe.

8.Les adverbes en « -ment »

Les adverbes issus d’un adjectif masculin doublent la consonne, tandis que les adverbes issus d’adjectifs féminins, non. Exemple : Prudent -> prudemment et paisible -> paisiblement.

Formule clé : Les adverbes issus d’un adjectif masculin cherchent leur MaMan, donc deux M.

9.Les adjectifs de couleur

Les adjectifs de couleur s’accordent, sauf ceux issus d’éléments existants dans la nature, comme ceux issus de fruits, de légumes, de fleurs, de plantes, de pierres précieuses, d’animaux, d’aliments et bien d’autres.

Quelques exceptions : rose, pourpre, fauve, incarnat, écarlate et mauve : bien qu’il s’agisse de fleurs (ou d’animaux, etc.), ces couleurs s’accordent.

Formule clé : L’homme ne modifie pas les couleurs de la nature, elles sont donc invariables.

10.L’impératif impérieux

L’impératif est le mode de l’ordre et du conseil. Il ne comporte que trois personnes : tu, nous et vous. Mais l’impératif n’est pas si simple. Les verbes du 1er groupe conjugués à la personne  »tu », s’écrivent sans le S final.

Exemple : Révise régulièrement !

Formule clé : Quand tu ordonnes, tu fais court, alors le S saute.

11.Irruption et éruption

Les paronymes sont des mots presque homonymes, qui créent souvent une certaine confusion. Éruption et irruption sont des termes très proches. Une éruption est un surgissement brusque et inattendu tandis qu’une irruption est une entrée brusque et inattendue.

Formule clé : L’éruption Éclate, l’Irruption Interrompt.

12.Appeler et appelle

Le verbe  »Appeler » a toujours deux P, mais pas toujours deux L lorsqu’il est conjugué.

Exemple : Il appelle le Zedman.

Il a appelé le Zedman

Astuce : Lorsque vous écoutez le son ai de  »aile » dans le radical  »appel- », il prend deux L (deux ailes)

Traduction »