Accueil / Africa top success / La Gambie retrouve sa place dans le Commonwealth

La Gambie retrouve sa place dans le Commonwealth

Partagez ceci :

Après quatre années d’absence au sein du Commonwealth, la Gambie reprend sa place. Elle est de nouveau accueillie avec des salves d’applaudissements. Le fait est historique car il marque un tournant décisif dans l’histoire de la Gambie. Les esprits avertis parlent même d’une rupture avec le pouvoir de l’ex-président Yahya Jammeh.

En 2013, la Gambie quittait l’organisation internationale sous l’impulsion de l’ex homme fort de Banjul dont la mémoire plane toujours sur le pays. Il était souvent taraudé par les multiples violations de droits de l’homme qui lui étaient attribuées. Le retour de ce pays a été salué par la secrétaire générale Patricia Scotland qui a fièrement accueilli le 53e membre de l’organisation ce jeudi  à Londres, lors d’une cérémonie de levée de drapeaux aux côtés de l’ambassadeur gambien au Royaume-Uni, Francis Blain.

De l’allégresse 

Ce retour en famille  fait aussi la joie du pouvoir du nouveau président Adama Barrow. Ce dernier depuis son accession à la magistrature suprême a montré par divers moyens être prêt à remettre son pays sur de bons rails en renouant de solides partenariats avec les pays occidentaux. Il fut un temps, la Gambie était dans une position d’isolationnisme, une époque caractérisée par sa sortie du Commonwealth, une organisation intergouvernementale composée de 52 États membres qui, pour la plupart, sont d’anciens territoires de l’Empire britannique.

« Le gouvernement gambien est ravi d’être de retour parmi cette famille qu’est le Commonwealth et tient à remercier les 52 chefs d’État qui ont accepté notre adhésion », a expliqué un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

La concrétisation d’un rêve 

Du côté de Londres, c’est un rêve qui devient réalité puisque les autres Etats attendaient impatiemment que la Gambie frappe à nouveau à leurs portes. Maintenant que c’est fait, la demande, il faut le noter est passée comme une lettre à la poste.

« Nous étions impatients du retour de la Gambie et étions ravis quand, après sa victoire aux urnes l’année dernière, le président Barrow a annoncé son retour », a précisé Patricia Scotland, la secrétaire générale du Commonwealth, dans un communiqué.

Le Commonwealth apporte un soutien à ses membres pour améliorer la compétitivité en matière de commerce et une souplesse dans les règles d’immigration vers le  Royaume-Uni. Le CFTC (Fonds du Commonwealth pour la coopération technique) a soutenu les efforts des pays membres en développement afin d’accélérer le rythme de leur croissance économique. En plus de cela, l’organisation fait la promotion d’une série de valeurs communes à ses membres telles que l’égalité, la non-discrimination, la démocratie et la primauté du droit.

La Gambie devient ainsi le quatrième pays à revenir dans le Commonwealth , après l’Afrique du Sud, le Pakistan et les Fidji.

 

 

 

 

 

 




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Traduction »