Accueil / Africa top success / Le sentiment xénophobe de plus en plus fort en Afrique du sud

Le sentiment xénophobe de plus en plus fort en Afrique du sud

Partagez ceci :

Des manifestations contre les étrangers en Afrique du Sud prennent de l’ampleur. A l’hôpital public de Kalafong, près de Pretoria, des manifestants du groupe xénophobe Opération Dudula occupent la devanture pour empêcher les étrangers de venir se faire soigner. Même si le gouvernement et l’ONG Médecins sans frontières ont déjà condamné ces rassemblements qui virent parfois en affrontements.

Depuis plusieurs mois, le climat est très tendu entre les étrangers et les autochtones, les violences contre les immigrés se multiplient. Pour le gouvernement sud-africain, l’accès gratuit des étrangers aux soins de santé en Afrique du Sud pose un problème au financement cependant, le ministre de la Santé Joe Phaahla qualifie la démarche des manifestants de contre-productive et d’incorrecte.

Pour Mussu Ndlovu, responsable de projet à, « quand on regarde la Constitution sud-africaine, elle est très claire : toute personne résidant en Afrique du Sud a le droit d’accéder aux services de santé. Il n’est pas question de migrants légaux ou illégaux ».

« L’autre problème, renchérit-il, est que si ces étrangers ne se sentent pas en sécurité dans nos hôpitaux, ils ne vont plus venir se faire soigner et cela aura un impact sur tout le monde, y compris les locaux ». Par conséquent, Médecins sans frontières (MSF) appelle les autorités du pays à assurer un accès équitable aux soins.




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »