BizME.fr Freelances, plus forts ensemble.
Accueil / A la Une / Liberté de la presse : les 10 pays africains les mieux classés par RSF en 2024

Liberté de la presse : les 10 pays africains les mieux classés par RSF en 2024

Partagez ceci :

La Namibie, L’Afrique du Sud et le Cap Vert ont reculé de plusieurs rangs, tandis que l’Ile Maurice et le République centrafricaine ont fait des avancées significatives.

L’ONG Reporters Sans Frontières vient de rendre public son classement 2024 sur la liberté de la presse dans le monde.  Dans le Top 10 des pays africains les mieux classés, la Mauritanie (33e) occupe la première place, suivi de la Namibie (34e), l’Afrique du Sud (38e ), du Cap Vert (41e ), du Ghana (50e ), de la Cote d’Ivoire (53e ), du Gabon Gabon (56e ), de l’Ile Maurice (57e ), de la Gambie (58e ), et du Malawie (63e ).

Dans l’ensemble, classé 22e en 2023, la Namibie recule de 12 rang. L’Afrique du Sud quant à elle perd 13 rang, le Cap Vert redresse de 8 positions, tandis que la Gambie quant à elle perd 12 rangs. De son côté la République centrafricaine bondit de 18 rangs, tandis que l’Ile Maurice gagne 6 places.

En Afrique subsaharienne où les pays occupent le bas du classement, RSF dénonce les violences contre les journalistes en période électorale.  « À Madagascar (100e), ils ont été une dizaine à être pris à partie par les forces de sécurité et des militants politiques lors de manifestations pré-électorales. En République Démocratique du Congo (123e), où les intimidations de journalistes par des personnalités politiques sont régulières, la détention de Stanis Bujakera, dans le cadre d’une procédure judiciaire intentée contre lui malgré un dossier vide, a empêché le journaliste de couvrir la période pré-électorale. Lors des séquences électorales, les acteurs politiques tentent également d’utiliser les médias comme instruments d’influence et de pouvoir. Une méthode observée au Sénégal (94e), en RDC et au Nigeria, où des personnalités politiques ont parfois même créé leurs propres médias », indique RSF.

Dans le classement l’Egypte (170e) est le plus mauvais élève d’Afrique, suivi de Djibouti (161e), du Soudan (149e ), de la Somalie (145e ) et du Rwanda (144e ).

Dans le classement général dans le top 10 des pays où la liberté de la presse est le plus menacée, l’on compte : Djibouti (161e), la Russie (162e ), le Nicaragua (163e ), l’Azerbaïdjan (164e ),  le Bangladesh (165e ),  l’Arabie saoudite( 166e ) ,  la Bélarus (167e ),  le Cuba (168e ),   l’Irak (169e ),  l’Égypte (170e )  et enfin la  Birmanie (171e ).

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »