Accueil / Country / Central Africa / Gabon / Malabo-Libreville : Obiang Nguema en rogne contre Ali Bongo ?

Malabo-Libreville : Obiang Nguema en rogne contre Ali Bongo ?

Partagez ceci :

Si la version officielle fait état de ce que le président équato-guinéen Obiang Nguema Mbasogo a invité son homologue gabonais pour renforcer la coopération entre leur deux pays, il se trouve que Malabo a voulu exprimer à Libreville son mécontentement au sujet de la construction d’une base militaire espagnole à la frontière avec le Gabon.

La visite du président gabonais Ali Bongo à Malabo n’était donc pas une simple visite de courtoisie. Contrairement à la version officielle qui a laissé penser qu’ Obiang Nguema Mbasogo  et son homologue Ali Bongo ont uniquement  tablé sur des sujets de coopération économique et culturel, une source proche du Palais de la Renovation de Libreville a donné une autre version.

« Ali Bongo a été invité par son homologue équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, le 18 janvier, à s’expliquer sur l’implantation, avec son accord, d’une base militaire espagnole à la frontière entre leurs deux pays. Une initiative que la Guinée équatoriale perçoit comme «une provocation», apprend-on de cette source.

D’ailleurs à quelques heures de l’arrivée du président gabonais dans son pays, Teodoro Nguema Obiang Mangue, le vice-président de la Guinée équatoriale, a  clairement exprimé son mécontentement sur twitter : «La base militaire que l’Espagne a créée à notre frontière avec le Gabon est une provocation claire à la Guinée équatoriale, et un prétexte pour envahir notre pays, sous prétexte de protéger les résidents espagnols en Guinée équatoriale.»

Les deux chefs d’Etats ont aussi évoqué la question de l’île Mbanié. Une question sensible qui pourrait aussi créer des relations tumultueuses entre les deux pays.

Essama Aloubou




Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Traduction »